All posts tagged: chapeau

Lookbook Jennyfer

En avril ne te découvre pas d’une fille Deux mois que j’étais pas venu claquer de la touche et étaler mes états d’âme chiffons. Que le temps fille vite – toujours aussi drôle, je sais-. Et donc pour ce retour so 2.0, j’avais envie de vous coller sous la rétine un petit lookbook avec plusieurs pièces trouvées sur Jennyfer.com. J’étais toute chose à l’idée de renouer avec l’enseigne de mon adolescence. Mais franchement, supra bonne surprise. Pour faire fissa : des pièces coolos, avec de bons basiques, des coupes tendances et pour tous les budgets. Depuis que j’ai reçu ma commande j’ai le tee-shirt côtelé et le trench manches courtes collés à la peau. La passion a ses raisons que les chiffons ignorent. Évidemment. Et pour couronner le tout, ma robe longue est en promo pour 10 cacahuètes. Un menu Best of et un sunday en somme. Je sais pas ce que tu attends, mais je serais toi, je naviguerais comme une dératée et je dégainerais ma CB rapidos. Ne me remercie pas, la tournée bons plans …

De jour comme de nuit x Boohoo

La robe Boohoo à franges : de jour comme de nuit L’irréductible schizo de la sape qui vit en moi a encore frappé. Deux tenues, une robe, et des milliards de possibilités à bout de tissu. J’ai un peu trop tendance à acheter une fringue pour la mettre dans une seule et même tenue. Un peu comme une moitié qui ne pourrait jamais emballer un autre pull ou fricoter avec une autre paire de chaussures. C’était parti pour la même rengaine avec cette robe Boohoo. Parfaite pour aller bouffer du spotlight et de la piste de danse. Mettre une robe à franges en pleine journée? Pas de ça chez moi. Je veux bien croire que Pocahontas a du swag, mais quand même. Faut pas pousser Smith dans les orties. Et puis, si. En fait. De jour, je me sens carrément Gatsby du ghetto. Et de nuit, je me la joue danseuse de cabaret, un soir de Spleen. Y’a plus qu’à organiser un immense speed dating dans mon dressing, histoire de remaker toutes ces fringues ensemble. …

manteau-long-promod

Noël, internet et moi

Aujourd’hui c’est  » Tenue parfaite pour le repérage cadeaux « . Un peu à la bourre la mère me direz vous? Absolument. Mais pourquoi se priver de faire durer le plaisir ? Il nous manque plus qu’une tâche de vin chaud sur la manche et on s’y croirait encore. Rappelle-toi l’angoisse des magasins, du cadeau out of stock et des longues heures d’attente aux caisses. Fallait sortir le grand jeu et la jouer fino sinon pas moyen d’arriver entier sous le sapin. Le chapeau Choies c’est pour éviter que ta mère te reconnaisse dans les rayons IKEA et te chope le cadeau dans le sac. Le long manteau en laine c’est pour lutter contre les chocs thermiques magasins surpeuplés/froid polaire. Le pull a pois Vero Moda c’est pour concurrencer ces petits frimeurs d’elfes mal fagotés. Le reste c’est du talent et de l’organisation. Se glisser entre les rayons, chevaucher les étalages, emballer les articles en payant. Mais . » Thank god « , comme dirait Ryan, c’est de la buche ancienne tout ça. J’espère tout de même que vous …

Show me your teeth x Lumo

Préjugés et petites boites vestimentaires Quand tu portes un collier avec une dent, les gens te prennent systématiquement pour : (1) une psychopathe qui collectionne les dents de ses victimes (2) une fétichiste au goût buccodentaire un peu trop prononcé (3) une sorcière païenne avec des grigris. J’ai passé ma journée à examiner des grimaces sur le visage de mes camarades de vie. Pourtant ça va, c’est pas une rangée de dents de lait récoltée dans la bouche de mon frère. Trouvé chez Lumo, une nouvelle fois. Ce petit collier minimaliste habillera n’importe quelle tenue. Et fera sourire tous les cons sur votre passage. Et ça franchement, ça n’a pas de prix. Quand tu portes une veste en imitation fourrure, les gens te prennent systématiquement pour : (1) Un chasseur sans pitié (2) Un inuit en cavale (3) Une cocotte aux gouts vestimentaires plus que has been. Et c’est le sourcil relevé et la mine de travers que j’ai passé ma journée à expliquer que non, ce n’est pas une vraie fourrure, et que les …

Ohayo Kimono

Ohayo* Kimono ! On fêterait bien l’arrivée du premier kimono dans mon dressing avec une tournée de saké. Mais on est lundi. Du coup on va se contenter de shooter de Perrier – même pas peur -. J’ai longtemps lorgné sur les kimonos au printemps dernier, longtemps hésité à céder à la tendance, réfrénant mes instants de mouton les plus primaires, et puis finalement j’avais fait une croix sur le syndrome kimono-rigolo-topissimo. Et puis, les mois passèrent, la tendance s’atténua et je finis par lâcher prise. Quand j’ai quelque chose dans la citrouille, je ne l’ai pas ailleurs. Et franchement, FRANCHEMENT, y’a pas de quoi faire des rastas à une sirène ni chercher des poux sur la tête d’un crapaud : le kimono c’est vraiment topissimo. Le combo  » fleurs  » et  » franges  » à fait exploser mon love compteur. On est content, on aime bien, on en use et en abuse. * Bonjour …………………………………………………………………………………………………………………………………………… Plus que quelques heures pour participer au concours Laino & tenter de gagner un exemplaire en édition limité de …

Campagne etcétéra.

Salut internaute. Voilà bien longtemps que toi & moi on ne s’était pas retrouvé sur le même banc numérique, histoire de cause chiffons et futilités. Les vacances, la rentrée, les projets ça t’aspire dans un quotidien effréné et ça a dû mal à te lâcher le dard après. J’ai bien essayé de faire voter les journées à 36h, essayer d’embaucher mon chat comme secrétaire ou encore de me fabriquer une perfusion de café avec des pailles McDo, mais rien n’y fait. Du coup c’est avec 172h de sommeil en retard que je publie ce look. Look qui, je te l’accorde, ne fait pas pousser une troisième aile à un dindon. L’automne est la saison qui me donne des envies de chapeau. Et quand j’ai vu celui-ci dans les rayons Promod avec sa feutrine revolver, j’ai baissé les armes et me suis dirigé comme un gentil soldat, CB entre les dents à la caisse. Et comme je le dis souvent,  » faites des paillettes et pas la guerre « . Et hop, je te sors mes pompes …