Histoires
comment 1

Nice To Hear You 16 – La bienveillance avec Marion Séclin, comédienne, scénariste et réalisatrice

S’aimer tendrement

Marion Séclin, j’ai eu le plaisir de la découvrir comme certains et certaines d’entre vous, peut-être, au travers du Studio Bagel. De Marion alors, je ne connaissais que les personnages qu’elle faisait vivre sur sa peau et dans ses mots. En fait, Marion Séclin, je l’ai vraiment rencontré pour la première fois en visionnant son TEDx. Elle était là, sur scène, derrière mon écran lumineux, à raconter son histoire. Ça m’avait bouleversé, questionné, inquiété. Quand il fallu rédiger une thématique pour l’émission, il m’a paru évident d’aborder un sujet sur fond de toile positive. J’avais imaginé des échos de rires, des phrases chargées de panache. Vous allez l’entendre, cette discussion souvent légère, quelque fois sévère, est une invitation à l’empathie. Pour l’occasion nous avons aussi imaginé un shooting éditorial pour faire vivre la thématique avec des mots, des images et des voix.

Avec Marion nous avons parlé d’amour-propre, d’être en couple à 30 ans et d’égoïsme bien placé.

DA, stylisme, mise en page : Anne-Charlotte Moreau (@lyloutte.studio)

Photographie, traitement : Lydie Bonhomme (@lyloutte.studio)

Make-up + hair : Eva Louis

Stylisme : Bijoux – Helmut Paris / Tee-shirts – Jonesie / Jupe, pantalon, combinaison, bandeau – Les Récupérables / Lunettes – Jimmy Fairly

Ballons : Mieux que des fleurs

L’empathie comme trognon d’existence

Marion Séclin : Je crois que je suis quelqu’un de foncièrement gentil. C’est pour cette raison que j’ai tant eu de facilité dans ma vie à me faire avoir par les gens, à me laisser vivre dans des relations un peu toxiques. Je n’aime pas blesser les gens, je n’aime pas me sentir coupable. Je ne sais pas vraiment quel genre d’humaine je suis. Je veux faire avancer les choses, que la trace que je suis en train de laisser est plus grande que moi.

Être heureux d’abord

Marion Séclin : Je trouve que c’est une mauvaise idée de faire croire aux gens qu’il ne faille pas être égoïste. En étant égoïste, en pensant à eux d’abord, ils ont cette capacité à être heureux, à être des personnes bien dans leurs peaux et donc à être bons envers les autres. Je pense que si je n’étais pas égoïste je ne pourrais pas donner autant.

 

Marion Séclin : La bienveillance c’est une valeur qui a perdu de son sens ces dernières années car tout le monde a utilisé ce terme à toutes les sauces. J’ai entendu le mot « bienveillance » dans la bouche des pires personnes de mon entourage. Je trouve que la bienveillance est un tiroir à merde. C’est une notion floue. Tu peux faire une action avec bienveillance et que cette dernière ne soit pas reçue comme telle. Le fond de la bienveillance c’est d’avoir des intentions louables.

 

 

« On ne peut pas attendre de tout le monde la même exigence humaine ainsi que les mêmes traits de caractères. »

 

Capitaine de son destin

Marion Séclin : La gentillesse et la bienveillance, c’est juste une manière d’être au monde. C’est une manière de décider de ne pas se laisser avoir par la vie, de ne pas être victime de cette vie là. Nous avons tendance à dire que ce n’est pas de notre faute si nous n’allons pas bien, si au travail, en amour, en amitié ça ne fonctionne pas. Nous sommes victimes de tout. Nous sommes responsable de ça. Il faut savoir agir.

La différence est une chance

Marion Séclin : Je ne pense pas que les gens fassent exprès de ne pas être curieux. Ils trouvent leur satisfaction ailleurs. Je pense que nous sommes exigeants avec les gens et que parce que nous sommes ouverts, aventureux, courageux, curieux il faudrait que tout le monde le soit. Nous ne pouvons pas être uniformisés.

Pour découvrir l’univers de Marion Séclin rendez-vous sur Youtube et sur Instagram @ellemady.

Références liées à l’émission:

Studio Bagel

Interview Madmoizelle

Mad Gyver

« Il n’y a pas d’échecs que des résultats » – Tony Robbins

Interview Jacques Brel

TEDx Marion

TEDx Emmanuel Jaflin 

« Cessez d’être gentil soyez vrai » – Thomas d’ Ansembourg 

Hunter S. Thompson

Shaker Maker blog

Outsider – Lomepal

« Tu seras un homme mon fils » – Rudyard Kipling 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *