Histoires
Leave a comment

Nice To Hear You 12 – Anaïs Dautais Warmel, entrepreneuse éthique et fondatrice de la marque « Les Récupérables »

La mode : une poésie détournable, aimable, récupérable

 

Aujourd’hui ce n’est pas une introduction que j’ai envie de rédiger, mais une lettre ouverte avec des coeurs à la place des virgules. Les fringues c’est ma dope depuis que je suis gamine. Ma came, mon addiction, mon péché mignon. J’aime ça et je sais pourquoi. Cette enveloppe douce que je choisis, au travers de laquelle j’interagis avec autrui, je l’apprécie. Les volants, les collants, le coton, les boutons tout ça sert de ponctuation à mon quotidien. La mode et moi on s’est consommé trop fort pendant trop longtemps. Je pensais la lutte vaine et puis, nan. La mode responsable c’est ma rehab dorée. Ma porte de sortie jolie. Ma lumière au fond du tunnel. Je peux enfin brandir une nouvelle torche dont je suis fière. C’est grâce à des humain.e.s passionné.e.s comme Anaïs que c’est possible. Comment vous décrire cette entrepreneuse sans utiliser tous les mots lumineux disponibles dans le vocabulaire de la langue française. Deux heures de rencontre et je ressors de cet entretien avec l’âme dorée par ses propos. Anaïs est captivante, vivante, troublante et incroyablement inspirante.

 

 

Très bonne écoute !

 

 

Ranger et s’amuser

Enfant j’étais très intrépide. On demandait souvent à ma mère quand j’allais m’arrêter ce à quoi elle répondait « Quand elle dort ! ». J’avais des petites obsessions, des petits tocs esthétiques où il fallait que toutes les choses soient placées dans une certaine manière dans ma chambre. J’étais assez ordonnée. J’aimais que ça soit rangé, que ça soit beau et que ça soit facile pour jouer avec.

Faire du bien avec du beau

Du point de vue du consommateur, c’est un travail personnel. Du point de vue de l’industrie, on est rendu à un stade où on vit sur une planète où les ressources ne sont pas infinies. Elles sont d’ailleurs en voie de raréfaction. Il faut donc se poser face à ce tableau, qui n’est pas glorieux, et se dire que plutôt que de faire pleurer dans les chaumières, on va trouver une solution qui est fun, sexy et qui donne envie et venir attirer toutes personnes sensibles en quête de bon sens, vers une mode plus responsable.

 

 

« Voir le potentiel plutôt que les limites. »

 

Le problème de l’accessibilité

La principale difficulté aujourd’hui pour la mode responsable c’est l’accessibilité. On peut retrouver cette mode responsable sur des super plateformes comme « Slow We Are », sur « Antidote store ». Il y a de plus en plus de choses qui sont faites et qui sont visibles. En plus de l’accessibilité d’informations, la mode responsable souffre aussi d’un problème d’accessibilité prix et de l’image qu’on lui donne.

 

« Il ne faut pas se culpabiliser parce que le système est fait pour qu’on ne s’en aperçoive pas. »

 

 

Réparer au lieu d’acheter

Je fais des ateliers « Do It Toi Même » avec mon association qui s’appelle « Tout est possible », au cours desquels on invite des participant.e.s à repriser au fil d’or, avec la technique japonaise, leurs pièces favorites.

« 70% des pièces de notre placard ne sont pas portées. »

 

Jouer le jeu

C’est un peu comme un jeu. Tu te retrouves dans un casino et tu mises tout le savoir-faire de ton équipe, tes pièces. Pour la campagne Ulule on a produit 600 pièces qu’on a livré dans les temps … sauf deux (rires). Le crowdfounding à permis d’évangéliser la concept et de toucher des personnes qui n’étaient pas forcément sensibles aux propos.

Tendre et vaillante

J’essaye de peupler la planète avec tout ce que j’ai de plus optimiste et d’y apporter un peu de légèreté. C’est pour ça que j’ai choisi la mode, pour la beauté, pour l’esthétisme et pour apporter du fond et concret, parce que je pense qu’on peut complètement repenser les systèmes pour qu’elle soit plus belle et plus juste.

Crédits photo : Lydie Bonhomme

Pour découvrir l’univers d’Anaïs, rendez-vous sur son e-shop, sur instagram @lesrecuperables_by_adw ou sur facebook.

 

Références liées à l’émission :

Cash investigation 

The True Cost

Veja

Kipants pantalon – Les Récupérables 

Pierre Cardin

Bibliothèque Publique d’Information

Théâtre Kabuki

Fashion Revolution – La Poudre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *