Mood
comments 59

Les tattoos c’est tabou

tattoo1

Non ce n’est pas le titre de la nouvelle campagne gouvernementale contre les tatouages, ni le nouveau slogan pour Malabar. Juste un petit constat. Les tattoos c’est tabou. Avoue-le. Qui n’a jamais eu une discussion sur ce sujet? Discussion qui se transforme, une fois sur une,  en joute verbale où chaque chevalier s’arme de ses meilleurs arguments afin de désarçonner son adversaire. Si tu me dis que non, tu n’as jamais eu ce genre de conversation, tu vis soit comme une none sous prozac dans une caverne dans la Creuse, soit tu es un partisan de Gandhi qui prodigue joie et amour. À part dans ces deux cas-là, je ne vois pas. Le phénomène tatouage est un phénomène omniprésent et grandissant dans notre société. Chaque phénomène compte ses partisans et ses adversaires et le tatouage n’y échappe pas. On peut d’ailleurs les classer en catégories :

Le drogué de l’aiguille : partisan convaincu, celui-ci mange, dort, vit tatouages. Il est un peu la toile, l’oeuvre d’art, la chapelle Sixtine des tatoueurs.

L’adepte amoureux : disciple du tatouage, il héberge sur son corps plusieurs pièces. Il aime l’odeur du salon, le bruit de l’aiguille sur sa peau, la technique précise avec laquelle l’artiste dessine ce tatouage qui fait désormais partie de lui. Convaincu et convaincant, il considère le tatouage comme un art à part entière.

L’initié : curieux et téméraire, il possède un ou deux tatouages. Il aime les pièces qu’il possède, mais ne pense pas repasser sur la table plastifiée.

Le mi puriste – mi tatoué : Il n’a pas encore passé le cap du premier tatouage, mais est captivé par ce phénomène. Les freins qui l’empêchent de passer à l’étape suivante sont : la douleur, le prix et la permanence du tatouage. Il pose beaucoup de questions, et regarde avec des yeux émerveillés et pleins d’envie les tatouages des autres.

Le puriste : Jamais une goutte d’encre ne franchira la barrière de son épiderme. Il n’hésite pas à qualifier le tatouage de  » moche « ,  » d’inutile « , de  » mutilation du corps « . Vade retro tatouasse. C’est généralement lui qui lance les hostilités à la vue de tatouages. Il essaye de purifier ton âme pleine d’encre noire.

Le  » je m’en foutiste  » : il s’en carre le coquillard des tatouages. Il accepte la société tel qu’elle est et n’appartient à aucune doctrine particulière. Le  » je m’en foutiste  » est sympa et est généralement celui qui coupe court à la dispute.

Personnellement, je suis une adepte amoureuse. Que voulez-vous, rester 30 minutes dans une position inconfortable, sur une table plastifiée qui colle dans le dos, avec comme musique de fond un orchestre constitué de bourdonnements d’abeilles et de fraises de dentistes, moi ça me plait bien. Je ne considère pas du tout ça comme un phénomène tendance. Le tartan c’est tendance. Le nail art c’est tendance. Mais le tatouage? J’ai fait quelques recherches sur le sujet et j’ai découvert que le plus vieux tatouage remonterait à la préhistoire. Alors à moins que le chasseur néolithique tatoué, ait été retrouvé avec des ongles pimpés avec du caviar et un kilt tartan, je ne vois pas en quoi le tatouage est tendance. Mais revenons à nos aiguilles.

Le phénomène tatouage est tabou sans l’être réellement. Aujourd’hui, c’est très commun de se faire tatouer. Le problème, et ce notamment en France, c’est les préjugés qu’il colporte. Au Canada, il n’est pas rare de voir des professionnels avec des tatouages visibles. Alors pourquoi en France la décoration corporelle est disqualifiante à l’embauche? Les employeurs pensent peut-être qu’à chaque nouveau dessin intradermique, les neurones de la personne sont gelés par l’encre? J’aimerais qu’on m’explique.

 Et toi les tatouages ça te botte ?

tattoo2

tattoo3

59 Comments

  1. Moi, tatoué et assumé! Bon j’en ai qu’un mais tu sais déjà que j’en veux d’autres 😉
    Etre tatoué c’est un genre de religion, une histoire à fleur de peau qui nous unis à l’aiguille et à nos motifs, dessins ou phrases…
    C’est la seule chose qu’on emportera dans notre tombe, donc je compte bien emporter ma vie avec moi! <3

    Olivia
    http://www.pearly-leblog.fr

  2. J’en ai cinq et j’en prévois encore. Les tatouages j’adore ça, c’est un moyen de marquer ton corps à vie de chose qui te tienne à coeur et que tu ne voudrais jamais oublier. Un moyen d’exprimer sans parler ce que tu voudrais faire comprendre. Je le vois comme ça. Je suis une adepte amoureuse également. 🙂 Ton tatouage « fighter » si c’est le tien est tellement parfait !

  3. Non mais c’est clair
    Moi je n’en ai pas et pourtant quand mes ami(e)s s’en font c’est à croire que c’est un scandale. Ces foutus tabous on en viendra tous à bout ON Y CROIT
    Tes tatouages sont splendides mon petit chat, tout comme toi <3
    Bisous.

  4. Premier tatouage à la cheville il y a 3 ans et samedi j’en fais un nouveau dans la nuque. J’adore les tatouages sur un mec, pour les filles j’aime quand ça reste discret et délicat… Mais ce n’est que personnel 🙂

  5. À un moment j’avais pensé m’en faire un, j’avais une idée bien précise, un truc fort et plein de sens pour moi et ceux qui me connaissent bien… Puis ça m’a passé. Ceci étant dit, tout est dit : j’ai changé d’avis, ce qui prouve bien que ce serait une grosse erreur de me faire tatouer ! 🙂
    Les tatouages ne me dérangent pas, en tout cas je ne juge pas les gens par rapport à ça et je ne comprends pas que ça puisse être un critère d’exclusion dans le monde du travail…
    Ce qui me gène plutôt c’est que se faire tatouer est devenu comme acheter un bijou, on le fait comme ça, parce que c’est joli. Après chacun son avis mais pour moi un tatouage doit avoir un message fort, une valeur pour la personne qui le porte. Mais chacun son avis 🙂
    En tout cas tes tatouages sont super mignons !
    Allez j’arrête de raconter ma vie, bisouuus 🙂

  6. Ah. Et moi, je rentre dans quelle catégorie? J’en ai 3 discrets que j’adore, chacun représentant un moment essentiel de ma vie. Sauf que flipette comme j’étais, je les ai faits en semi-permanent (5 à 10 ans de vie) et que maintenant que je les adore, non seulement j’en veux d’autres mais je veux repasser ceux-là en définitif. Résultat, deux fois la douleur, deux fois la thune, c’est ce qui s’appelle une opération rentable. Tout moi, quoi. Je tâte la température du bain, je rajoute de l’eau froide pour pas me brûler puis de l’eau chaude une fois dedans. Rentable, ouais. Et tes tattoos sont canons 😀

    http://www.mamzette.com

  7. les gens sont tous oufs. Qu’est ce que ça peut leur foutre qu’on soit tatouées ? A l’époque où j’avais un taf j’ai eu des soucis pour ceux que j’ai sur les bras, je voulais en parler justement sur le blog. Je commence à en avoir 7 et j’ai pas fini, je ne veux pas m’en recouvrir le corps mais j’ai plusieurs projets en suspens…

  8. Comme les grands esprits se rencontrent ! Je suis justement en train de faire des recherches sur le sujet pour un projet. Ton article est très bien écrit et agréable à lire. Je tique juste sur un truc…
    Je fais partie de la catégorie des « puristes », pourtant il y a bien de tatouages (excluant elfes, dauphins et autres tribaux…) que je trouve très beaux et la patte de quelques tatoueurs me fascine. Étant moi même dans un domaine artistique je suis aussi convaincue que c’est un art.
    Il faudrait créer une catégorie pour les puristes-modérés non ? 😉
    xxx

    • unefillederable says

      Oui c’est vrai que ma catégorie  » puriste  » est assez tranchée 😀 J’ouvrirai une catégorie  » puriste-modéré  » juste pour toi. Aiguille, encre de fer, si je mens je vais en enfer !

  9. Je n’en ai qu’un seul pour le moment mais il est plutôt balèze donc il peut compter pour plusieurs 😉 j’ai passé plus de 24h dans une position inconfortable (pas en une fois hein) et je ne regrette absolument pas! J’adore mon tatoo et j’en referais sûrement un jour mais je suis comme toi, je ne comprends pas les préjugés qui vont avec…
    A bientôt. Bisous bisous

  10. Marion says

    En effet c’est un sujet tabou, je dirai que je suis entre la puriste et le je m’en foutiste, car je ne pense pas un jour sauter le pas, je pense trop à mon corps ridé tatoué ( oui je sais on peut se les faire enlever mais… Bref ) et la je m’en foutiste car je trouve ça très joli comme sur toi! Et je n’interdis à personne de le faire, c’est un choix personnel, et il faut des tatoués et des non tatoués dans ce monde;-)
    Bonne journée
    bows-and-girls.blogspot.fr

  11. Je suis d’accord avec toi et je ne comprend pas non plus cette attitude vis à vis des personnes qui ont des tatouages. certes si ton corps et ta tête en sont remplie ça posera peut être quelques souci au boulot mais le reste je ne vois pas le mal … je réflechis d’ailleurs beaucoup à m’en faire un 🙂 et les tiens sont très joli 🙂 des bisou

  12. J’ai adoré ton article je dirais que je suis « mi-puriste / mi-tatoué  » et le « je m’enfoutiste  »
    J’ai des périodes ou les jolis tatouages me donne envie et d’autres fois ou je m’en fou royalement. Je ne pense pas qu’un jour je passerais sur la table plastique qui colle mais ne jamais dire jamais….
    En tout cas tes petits tatouages sont trop canons…
    À bientôt et bonne journée
    Xx

  13. Je suis entre le « mi-puriste/mi-tatoué » et le « je m’enfoutiste ». J’aime bien les tatouages discrets, je n’aime pas du tout les dessins trop voyants, ou les trucs trop kitsch comme le prénom dans un coeur…
    Si je devais m’en faire un, ça serait sous le poignet, mais je suis beaucoup trop chochotte pour oser passer le cap ! 🙂

    Pauline
    http://Pau-K.blogspot.fr

  14. Adepte amoureuse! Ça va bientôt faire 4 ans que je me fait tatouer, des grosses pièces ou des petites, parfois sur un coup de tête, parfois réfléchis pendant plusieurs années.. J’ai encore beaucoup de projet plus ou moins imposants, toutes les formes d’arts on été un jour ou l’autre controversées! Celle ci particulièrement mais c’est un art a part entière, dessiner sur de la peau a l’aide d’une aiguille n’est pas donné a tout le monde! Je respecte les personnes qui ne veulent pas marquer leur corps après tout, c’est le leur, mais j’aime cette manière de m’approprier ce corps qui parfois me déplaît, c’est une manière comme une autre de se sentir bien et de s’accepter 😉

  15. Je n’ai pas encore sauté le pas, je suis admirative de tout ceux qui se tatoo 😉
    Je ne sais pas pourquoi en France il faut les cacher, je ne comprend pas trop cet état d’esprit étriqué qu’on a en France, ça changera peut etre 🙂
    Biz Jeny

    http://www.jenychooz.lautre.net

  16. Moi je suis « mi puriste – mi tatoué », j’aimerai vraiment mais j’ai peur de me lasser du motif……et surtout, travaillant dans la vente, comme tu le dis si bien dans ton article, c’est assez mal vue. Mais tes tatouages sont très jolie! 🙂

  17. On en a déjà parlé et nos avis divergent. Je trouve ça très joli chez les autres, mais c’est pas pour moi 😀
    En revanche, très bon ton article, je le partage 🙂

  18. J’aime beaucoup les tatouages et depuis quelques années déjà je veux me faire tatouer et j’ai le modèle en tête… mais je n’ose jamais sauter le pas et je ne suis même pas sûre que j’oserais un jour! Dans ma famille on en a parlé plusieurs fois mais, heureusement, ce n’est pas du tout tabou je n’ai jamais eu « la conversation relou » – chanceuse que je suis! Mon frère a deux tatouage, mon deuxième frère un, mon beau frère aussi… donc chez nous c’est considéré comme esthétique et pas tabou 🙂
    Tes tatouages sont très jolis 🙂

  19. Hello! Bravo pour ton article, il est plutôt bien écrit et tout à fait exact…

    Personnellement, j’ai été tatouée pour la première fois à 15 ans (avec l’accord de mes parents bien sûr). Depuis mes 9 ans, je savais que j’en voulais, je dessinais des motifs, des symboles… Ce n’était donc pas une surprise!

    Au lycée, je passais pour une rebelle aux yeux de mes congénères (alors que pas du tout); aux yeux des profs, je ne sais pas trop mais j’ai sûrement été le sujet de quelques conversations haha. J’avais également un piercing au labret (le bon vieux temps…) et j’ai eu quelques problèmes avec un prof d’histoire. Celui-ci m’avait « fortement » conseillé de retirer mon piercing et de cacher mon tatouage pour passer l’oral du bac français… Nous avons eu de longs débats parfois houleux à ce sujet: Pourquoi les piercings et les tatouages devraient intervenir dans ma notation?! Aucun rapport… Bla bla bla

    Quoiqu’il en soit, je n’ai jamais regretté mes tatouages (j’en ai fait deux autres depuis, et trois sont prévus pour début mars). Et comme beaucoup, j’aime beaucoup ton « fighter »

  20. J’adore les tatouages mais je n’en ai pas encore malheureusement ! Le mi-puriste mi- tatoué c’est moi 😀
    Pour ma bague phalange en réalité c’est une vieille bague de mon enfance que j’avais gardé et que je suis heureuse de pouvoir reporté 🙂

  21. Mi puriste (aucune aiguille pleine d’encre de traversera ma peau) mi jmenfoutiste (les autres ils font ce qu’ils veulent c’est leur corps) 🙂 Ceci dit je dois reconnaitre que certains tatouages discrets (comme les tiens par exemple) sont plutôt sympas. Ceux avec lesquels j’ai du mal, c’est vraiment les gros dessins colorés (genre le Sailor Moon d’Alizée… WTF)

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com

  22. J’adore le petits dessins cachés sur un coin de peau mais c’est à vie et ça, ça me refroidi… Par contre un mec aux bras entièrement tatoués, je craque à coup sûr ♡

  23. Je dirais que je me place dans la catégorie « initié », je pense que c’est celle qui me correspond le plus puisque je ne possède qu’un seul tatouage, pour l’instant!
    Et j’ai été vraiment contente de me le faire. Même si j’ai eu le droit à des regards noirs de mes parents, des remarques désobligeantes de la part de certaines personnes etc… M’en fou en fait 😀 Je suis en kiff devant mon tatouage et ce n’est pas près de changer !

    Joanna ❤

  24. Ahah, cet article tombe à pic, j’étais chez le tatoueur hier, pour mon petit troisième!! 🙂
    Je ne comprend pas non plus cette mentalité française. Et quand je vois ces américains tatoués de partout, se promener sans que ça ne choque personne, ça me donne envie.
    Chacun a sa façon d’apprécier ou non les tatouages, et chacun y met le sens qu’il souhaite. Ca reste très personnel.
    J’ai de la chance d’être entouré de gens qui sont plutôt m’en foutiste à ce niveau là, et ça me pose peu de problème, heureusement!
    Tes tattoo sont très fin, discret, c’est très mignon!!

  25. Moi je suis une mi puriste – mi tatouée haha. Je n’ai pas de tattoo mais j’y pense beaucoup, mon premier choix si je viens à m’en faire un est au poignet gauche. Et si jamais j’en viens à m’en faire un deuxième haha, cela serait à la cheville droite. Mais pour moi les tattoos doivent avoir une réelle signification pour la personne et être bien réfléchis. Pour ce qui est des miens j’y pense beaucoup, maintenant est-ce que je passerai le cap ? Peut-être mais pas maintenant.
    Que signifie tes tattoos ? Tu les as fais quand ? 🙂

    xx ♡
    http://awindowonmyuniverse.blogspot.fr/

  26. Isabelle de Guinzan says

    Moi je suis une je-m’en-foutiste ! Bon faut dire que je suis une grosse phobique des aiguilles, alors forcément c’est pas pour moi… Et puis même, ça me botte pas vraiment, même si je ne leur dénie pas une certaine qualité artistique du tout !

    • unefillederable says

      Ah oui effectivement la peur de l’aiguille n’aide en rien 😀 Heureusement que Malabar est là pour pallier à ce problème !

  27. Très bon article. Personnellement moi, les tatouages… eh bien je ne sais pas. Je trouve que certains sont superbes, d’autres affreux, mais alors affreux de chez affreux. Certains font épurés, féminin et tout simplement joli, d’autres sont poluans, dégueulasse, et trop… trop. Eh puis il y a la question du « Et plus tard? », oui parce que bon, quand tu as 70 piges, tu te vois bien avec le corps coloré et tout ridé ? Personnellement pas moi. Et même si tu n’as qu’un ou deux tatouages, je ne sais pas… cela me perturbe. Après je ne critique pas les personnes qui ont leur corps recouvert de tatouages mais je pense que c’est une question qui se discute et qui se réfléchi, car sauter le pas… il faut en être sûr.

    Clémence.xx
    fille-au-foyer.blogspot.com

  28. Ah oui moi les tattoos, ça me botte ! J’en ai 7 et déjà 3 en prévision. Il faut que j’en parle à mon banquier maintenant 😉
    J’ai mis un sacré moment à franchir le pas de la porte de mon tatoueur et depuis, je ne peux plus m’en passer. Effectivement, le tatouage est « à la mode », mais le regard des petites vieilles (ou pas d’ailleurs) dans le métro par exemple est assez éloquent. J’ai l’impression d’être une bikeuse ;)))

  29. Aucun tatouage à mon actif, mais pas faute d’en avoir rêvé. J’attends simplement de trouver le motif, le mot, le dessin… bref, THE tattoo qui me conviendrait… et de dépasser ma phobie des aiguilles (mais, ça, ce n’est pas gagné ^_^)

  30. Génial ton article, je vais aussi m’en faire un dans les prochains mois 🙂
    Superbe tes tatouages !

    Bises,
    Amandine

  31. J’ai toujours rêvé de me faire tatouer sans vraiment oser franchir le pas. J’avoue ne pas trop savoir pourquoi: peut être par peur d’avoir (trop) mal, de regretter mon choix, ou encore parce que je n’ai pas encore eu le coup de cœur pour le motif/dessin…
    Mais depuis que je suis maman d’une petite fille de 8 mois, j’aimerais beaucoup me faire tatouer son prénom à l’intérieur du poignet. Affaire à suivre…

  32. Au top ton article bella !! Oui moi je suis une amoureuse du tatouage, bon après j’en ai pas des milles et des cents mais j’en ai un sur le poignet que j’affectionne particulièrement 😉 je te laisse deviner ce que c’est ? (c’est en rapport avec mon blog 😉 ) Bisooous
    Ps: Je fais un concours sur mon blog, tu es la bienvenue 🙂
    http://lironsdelle.com

  33. Hanna says

    Exactement je ne comprends pas en quoi être tatoué discrimine à l’embauche, c’est pas parce qu’une personne est tatouée qu’elle fera moins bien sont boulot ! Tss. Selon ton article Je suis mi-puriste mi-tatoué (prix qui me freine en ce moment), et espère bien être dans l’adepte amoureux plus tard 😀

  34. J’aimerais tellement en avoir un !
    Mais je n’ai jamais réfléchi à quoi.où etc.
    Un jour, je m’y mettrais à fond et je m’en ferai un
    mais il paraît que quand on commence on s’arrête plus !
    bisous

  35. Je suis une grande fan de tatoo, je n’en ai qu’un pour l’instant mai je compte bien en faire plusieurs autres. Par contre je ne peux pas dire que me les faire faire soit un très grand plaisir!

  36. Oui moi le tatouage ça me botte !!!! Je crois qu’il faut surtout faire celui qui nous correspond vraiment et surtout ne pas copier une mode ou pour faire comme les autres. J’en ai deux, et j’ai toujours dit que j’en aurais un troisième. Je le médité encore un peu. Mais c’est vrai que cela n’est pas toujours bien vu. Pour le moment cela n’a jamais posé de pb à mon travail.
    Bisous

  37. Bonjour !
    Initiée, pour ma part. Je n’en ai qu’un, j’en aimerais plus, mais je crains y être allergique (façon allergies croisées –> je mange des noisettes, mon tatourage enfle, rougit et démange) du coup j’ai un peu peur du choc anaphylactique si je repasse chez l’artiste… :/

  38. je suis adepte amoureuse. – Moi ce qui me fait rire c’est quand les personnes qui sont contre les tatouages te sortent: « imagine quand tu vas vieillir? » – Franchement j’ai envie de leur dire: pourquoi travailler quand on est vieux on est à la retraite, n’apprenons pas a nous passer de couches, les 2/3 des petits vieux ont des couches… Enfin bref, arrêtons de vivre lol.

    T’es tatoos sont choux

  39. Pingback: Une fille d'érable | Blog mode Angers, blog beauté, tendances, bijoux créateurs

  40. J’adore, c’est une super alternative comme tu l’expliques si bien.
    Bon moi j’suis foutue hein j’suis une camée de l’aiguille mon 3eme et 4eme tattoos sont en élaborations d’ailleurs !
    Mais je trouve ça sympas pour les phobiques de l’aiguilles et tutti i quanti
    Le tatouage éphémère est bien un nouveau bijoux, et mêmes si les vétérans du tatouages clameront qu’il ne faut jamais ô grand jamais voir le tatouage comme un effet mode , là on s’en fou puisque c’est pas pour de vrai na !

    Bisous ma jolie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *