Author: unefillederable

Nice To Hear You 04 / L’identité avec Amy Jones, esprit créatif et fondatrice de la marque « Jonesie »

L’identité brodée en pointillés Peut-être, avez-vous déjà croisé Amy Jones au détour d’un escalator au Bon Marché, l’aiguille dans une main et un tambour dans l’autre, marquant au fil rouge un tee-shirt sous les yeux pétillants d’une foule de clients. Peut-être encore, l’avez-vous rencontré sur l’internet derrière un clic pour une commande personnalisée sur son e-shop. Ou tout simplement sur Instagram, comme moi. Depuis quelques temps j’avais envie d’aller plus loin, de provoquer une rencontre pour mettre une voix sur cet esprit créatif qui me fascinait. Parce que oui, Amy Jones me fascine pour ses nombreux talents, sa créativité en grand écart sur deux continents et, depuis notre première rencontre, pour sa douceur solaire élastique. Je pense que cette émission est à l’image d’Amy, drôle et légère. Comme un cookie qu’on enroule dans de la barbe à papa. On a ricané, dit des trucs comme « c’est stylé », on a parlé de Paris et des États-Unis, et moi, j’ai pu capturer ce chouette moment pour le partager avec vous. Très bonne écoute !       S’inventer et …

INTERVIEW / Atelier St Eustache

L’Atelier St Eustache, le cool en toute transparence Si vous venez d’atterrir sur la planète d’érable, la rubrique « Histoires » c’est des interviews et un tout nouveau podcast intitulé « Nice To Hear You ». L’intérêt du bidule ? Partager avec vous, sans chichi mais avec beaucoup de chantilly, des entretiens inspirants avec des artistes, entrepreneurs•neuses, créateurs•trices et autres humains sympas.  Découverte au détour d’un couloir à l’Atelier Meraki et soutenu lors de sa campagne de crowdfounding, Violette fait partir de ces créatrices qui me soufflent de l’énergie dans les poumons dès le premier contact de nos rétines. Résolument pétillante et incroyablement chill, l’Atelier St Eustache est la preuve vivante que les « socks don’t suck ». Il faut dire que je suis une convaincue pratiquante très assidue. Depuis plusieurs années, j’aime me pavaner l’orteil décontracte dans mes chaussettes à paillettes et bottines peep toe. Toute l’année. Même par zéro degré. Raboule ta maille, montre moi ce que tes pompes ont dans la semelle. Gloire aux chaussettes qui tabassent le béton à coup d’originalité. Je pense me traîner un léger trauma …

Nice To Hear You 03 / L’élégance avec Laure Derrey

L’élégance façonnée par le talent Toutes mes rencontres avec Laure sont ponctuées d’éclats de rire, de regards bienveillants et surtout d’une avalanche de choses à raconter. Parce qu’avec Laure on aime parler, échanger, communiquer. Je pense même qu’on peut dire qu’on aime même beaucoup, BEAUCOUP ça. Nos mots se heurtent, s’enlacent, grimacent et dansent ensemble pour créer un ruisseau infini d’histoires. Alors quand je lui ai proposé d’enregistrer cette émission avec moi, elle a dit oui, évidemment. Laure fait partie des personnes qui donnent du sens à la mode pour moi. C’est élégant, mais pas que. C’est beau, mais bien plus encore. J’avais envie d’une partie de ping-pong intellectuelle où nos idées sur le chic rebondiraient sur sa table à dessin. Élégance et match. C’est dans la boîte.   La création salvatrice Laure Derrey : Je suis très curieuse, très entière. Quand je démarre quelque chose, j’ai envie de le faire à fond. Je suis très créative, ce qui est ma force et ma faiblesse. J’ai envie de foncer, je n’ai pas envie de me …

INTERVIEW / Kodama

KODAMA, le bar à thé qui infuse les bonnes idées Si vous venez d’atterrir sur la planète d’érable, la rubrique « Histoires » c’est des interviews et un tout nouveau podcast intitulé « Nice To Hear You ». L’intérêt du bidule ? Partager avec vous, sans chichi mais avec beaucoup de chantilly, des entretiens inspirants avec des artistes, entrepreneurs•neuses, créateurs•trices et autres humains sympas.  KODAMA. Six lettres, trois consonnes et trois voyelles. L’équilibre parfait entre bar à thé chill, entrepreneurs pétillants et thés gourmands. Quel plaisir aujourd’hui de vous présenter cette adresse située dans le 2e arrondissement à Paris ainsi que les deux âmes brillantes qui dessinent les contours de ce nom enchanteur. Découvert au travers du podcast Elsa Muse, j’ai eu envie à mon tour d’aller faire voyager mes papilles au 30 Rue Tiquetonne. Parce que le thé, c’est ma safe zone, mon doux breuvage, mon eau de perlimpinpin. Quand donc, ma boisson favorite rentre en collision avec des idées géniales, je ne peux pas ne pas vous présenter ça. C’est tea-part. Bonjour Vincent ! Pour commencer, comme …

Nice To Hear You 02 / La transmission avec Capucine Roy

La transmission avec un joli tombé Capucine. Mais quel bonheur ce brin de femme. Dès que je l’ai rencontré, j’ai su qu’il me fallait raconter l’histoire de cette femme, l’histoire qui se dissimule derrière ce magnifique sourire carmen. Parce que Capucine c’est ce qu’elle fait au quotidien, elle coud, rit, raconte, pleure des histoires. Raconter des trucs, c’est le moteur de cette parenthèse numérique qu’est le blog, c’est ce que j’aime le plus faire dans mon métier et c’est surtout l’essence même de cette émission. Coup de foudre à microland. Banco. Double win. Et vous allez l’entendre cette histoire, elle commence mieux qu’un livre. Elle commence comme un joli conte de la vie.     Les pieds sur terre et la tête dans les nuages Capucine Roy : Je suis quelqu’un d’assez rêveuse. Je parts du principe que créer sa marque c’est un projet assez fou surtout quand on a commencé à 23 ans et qu’il faut donc avoir un côté un peu insouciant et se lancer dans le bain. Mais à côté de ça, …

Nice To Hear You 01 / L’audace avec Lucile Moreau, créatrice « Bijoux de Lu »

L’audace doré à l’or fin C’est officiel, le premier épisode de cette nouvelle aventure est là, posé sous vos tympans ébahis. Pour ce tout premier épisode, j’ai demandé à Lucile de me prêter sa voix parce que pour être franche avec vous, je ne pouvais imaginer personne d’autre pour ouvrir le bal. J’ai rencontré Lucile au détour d’un clic sur l’internet et j’avais déjà à l’époque le coeur qui faisait des gros boum boum pour ses créations. Et puis un jour, on se voit dans le monde du réel et c’était comme genre tellement chill, et cool et intéressant. Le genre de rencontre d’où tu sors complètement gazouillis. J’avais des plumes d’oiseaux pleins le palpitant et l’idée de faire partager ça avec vous venait d’atterrir sur la piste de mes idées. Pour cet enregistrement, Lucile m’a ouvert la porte de son atelier deux fois. Une fois pour capturer sa voix dans son précédent atelier, une deuxième fois pour emprisonner son sourire au coeur de son nouvel espace de travail, rue de Prague, dans le 12e …